mardi 4 décembre 2007

Douce fée dans un magasin d'éléphants

Bonjours mes amis !
C'est le coeur en joie et l'esprit en fête que je vais aujourd'hui tenter d'introduire devant vos yeux ébahis (à moins qu'ils ne soient détruits par de trop longues heures d'ordi afin de combler ces journées de blocus et autres grèves terroristes prenneuses d'otages), d'introduire, donc, non pas quelque objets phalliques, mais bien un intervenant tout spécial de cet extraordinaire blog.
Comme je vous l'annonçais plus bas, ce spéchaul guest est ce que le commun appelle une "femme". Et je vous mettrais en garde devant cette dangereuse féminisation de ce club de Gentlemen (après l'ambiguë Virile) si cette demoiselle était une simple femelle. Car, non elle ne l'est pas ! Jamais une institution distinguée et renommée comme la notre ne s'abaisserait à présenter devant vous une personne, si sympathique soit elle sur le simple prétexte qu'elle a des seins un peu partout ! Allons, un peu de sérieux !
Donc cette jeune personne, que nous appellerons Bonnie pour plus de clarté et parce que son ego est fort développé et elle porte si bien la sulfateuse, dont la délicieuse poitrine importe peu, possède une plume des plus remarquable. Plume qui s'accorde parfaitement avec ses formes accortes et qu'elle va nous faire l'immense plaisir de laisser traîner dans le coin de temps en temps (sa plume).
Mais je comprend que vous vouliez savoir plus de détails à propos de cette créature avant de l'accepter dans votre blogounet préféré. Et je suis sur que le fait qu'elle soit passée à PRUN' elle aussi ne suffit pas à vous rassurer, il est vrai que quand on voit le type de dégénérés qui y sont passés...
Toujours est-il qu'il s'agit d'un personnage fort ambigu, puisqu'elle est l'une des rares personnes dans ce monde (avec entre autres Chantal Goya) a posséder une filtre de gros mots auriculaire, empêchant toute grossièreté de pénétrer dans son oreille. Mais elle maîtrise aussi très bien le double-fuck et le tirage de langue. C'est une grande adepte du cynisme, au point de posséder un Tshirt "I'm a sarcasm" (recto), "And I throw rocks at boys !" (verso).
Sa pédophobie et sa gérontophobie cohabitent fort bien avec une forte tendance à trouver tout ce qui est coloré et joli "choupinou", au point de vouloir empailler MrTib pour le mettre sur sa cheminée.
Ajoutez à cela une tendance à ne manger que de l'herbe et à ne boire que de l'eau chaude, et vous aurez à peu près fait le tour du personnage.

Je vous prie de m'excuser par avance pour le mauvais goût de l'habituelle définition argotique de fin de note, celle-ci est très mal choisie... Mais je la laisse quand même.



ARGAGNASSES : Menstrues. Ex : Qu'est-ce qu'elle a la petite, elle est de mauvais poil ? - Laisse-la, elle a ses argagnasses.

3 commentaires:

JR a dit…

Sauf ton respect, tu ne serais pas en train d'introduire ta femme?

Gare au Korril ! a dit…

Aurais-je manqué d'objectivité?



Quand à mon respect, tu peux te l'introduire où je pense...

JR a dit…

Un brin...

Méfie-toi, la définition argotique finale est un motif sérieux de rupture.

Compense avec un coeur sur son wall Facebook, sale jeune.